Imprimer

L'orphelinat

L’orphelinat occupe une maison en location qui est gérée par deux nounous qui se chargent d’animer la vie au quotidien et de procurer un climat favorable à un développement harmonieux. Elles préparent les repas, entretiennent la maison, font la lessive et assurent le suivi médical en cas de besoin. Elles se chargent également de l’encadrement éducatif des enfants en les aidant à faire leurs devoirs. Ces derniers doivent à leur tour participer aux tâches dès lors que leur travail scolaire le leur permet. Ils sont inscrits en école privée, un atout exceptionnel si l’on veut leur assurer un avenir dans ce pays de destination touristique.

6 Garçons

 

8 Filles

Pasang-2016Pasang, 19 ans, arrivé en 2006, ses parents sont tous deux aveugles et ne peuvent pas travailler, ils vivent déjà à la charge d'une association mais n'ont pas de moyens suffisants pour scolariser Pasang.  

Lakhpa, 19 ans, arrivée en 2016. Elle est issue d'une famille monoparentale très pauvre qui vit dans un endroit retiré. Après avoir brillamment passé son examen d'entrée, elle a commencé en 2017 son "bachelor in mountaineering and management" qui s'achèvera en 2021. C'est la première fois au monde qu'un tel programme est présenté et reconnu.

     
Bikash-MaggiBikash 18 ans, arrivé en mai 2007, son père est mort il y a quelques années. Sa mère et son beau-père sont décédés début 2011 et ses grands-parents ne peuvent pas l'assumerfinancièrement.  

Tsephel Chödron, 22 ans. Elle vit chez son oncle qui n'a pas les moyens de financer ses études. C'est une élève brillante et appliquée, nous avons décidé de sponsoriser son bachelor en business qui s'achèvera en 2019.

     
PREMPrem, 17 ans, arrivé en 2008. Sa mère est décédée et son père est très malade et n'a aucun revenu. Le ministère « Children and Social Welfare of Nepal » nous a contacté pour nous demander si nous serions d'accord de prendre soin de Prem.   Yanjee 22.10.2010Yanjee, 22 ans, arrivée en 2006. Son père l'a abandonnée et sa mère, qui travaille dans une fabrique de tapis, est trop pauvre pour subvenir à ses besoins. Yangjee poursuit avec beaucoup d'aisance et d'humanité ses études d'infirmière qui s'achèveront en 2019.
     

Bikash-GurungBikash Gurung, 17 ans, arrivé en 2009. Le ministère «Children and Social Welfare of Nepal» nous a demandé de recueillir ce petit garçon très nécessiteux. Son père est parti et sa mère est très malade, elle ne peut pas subvenir aux besoins de toute la famille.
 

Drolma-Dekyi Drolma-Dekyi, 13 ans,
arrivée en 2005 à l'âge de deux jours. Le 25 décembre 2005 à 4 h. 30 du matin, nous recevons un téléphone de Lakhputi nous annonçant que Drolma Dekyi, née d'un viol, est arrivée chez nous. Sa maman a été contrainte par sa famille, d'abandonner Drolma-Dekyi. Pour la famille, seules deux options étaient envisageables, éliminer l'enfant ou que quelqu'un d'autre se charge de son éducation...

     
Sanjok, 18 ans. C'est le frère de Kemi, il vit chez sa mère dont les revenus sont extrêmement maigres. Nous avons pris en charge ses études après les tremblements de terre car son sponsor a tout perdu. Sanjok a commencé une formation en hôtellerie et management en 2017, c'est un garçon qui s'implique beaucoup dans son travail.   SUBITA-RUPAMAYA-Drolma-SailiSubita 10 ans (veste rose) et Rupamaya 13 ans (veste verte) sont deux soeurs que  nous avons recueillies en août 2015. Leur père est décédé en 2008 et leur mère a disparu depuis 2014. 
     
Vinod Tamang, 21 ans. Ses parents sont aveugles et gagnent péniblement leur vie. Nous sponsorisons ses transports pour qu'il puisse poursuivre ses études.  

Keshang avec Drolma Dekyi

Keshang, 19 ans, arrivée en juin 2010. Son père a abandonné le foyer familial et sa mère, illettrée, vit d'un maigre revenu qui ne lui permet pas de nourrir et scolariser toute la famille, car elle a encore 2 autres enfants à charge.
     
   

Kemi-KC


Kemi KC 23 ans
. En décembre 2012, notre conseil de fondation a décidé de prendre en charge les études de médecine de cette jeune et brillante népalaise.

Kemi est déterminée à devenir médecin depuis que son père est décédé lorsqu’elle avait 10 ans, faute de moyens pour le soigner.